La force de la fragilité trompe tout le monde à commencer par soi

Il est banal de dire que l’absence de confiance en soi tend à renforcer les mécanismes de défense de la personne. Les autres peuvent donc se laisser abuser par l’apparente détermination d’une personne et par sa capacité d’opposition. La personne elle-même peut nourrir un sentiment de « toute puissance » en observant son courage et sa capacité à s’opposer.

La difficulté consiste alors à ne pas renforcer la dialectique d’opposition mais à redonner un espace de respiration, qui peut permettre à la personne de ne plus se sentir en danger et lui permettre d’avancer.

On se rappellera l’image du cavalier qui, voulant faire avancer son cheval, ne tire pas,  en vain, de toutes ses forces, la longe en se plaçant devant, mais se met sur le côté et l’emmène avec lui.

Le coach est celui qui aide le cavalier à se rappeler qu’il ne pourra pas, par la force, tirer son cheval et qui lui permet de trouver des moyens plus efficaces et plus économes en énergie.



Retour