Attention intention !

Depuis que de plus en plus de personnes deviennent conscientes de la communication de l’intention, on nous interroge régulièrement sur la question de savoir comment prendre conscience de notre intention ou désir profond qui est bien souvent inconscient. C’est un travail exigeant à conduire seul ou avec l’aide d’une personne.

Pour simplifier, nous proposons deux approches : une plutôt intuitive, une autre plus construite.

 

1 - La méthode rapide intuitive :

« Fermer les yeux, prenez conscience de votre respiration et concentrez vous ! » pourrait être une belle façon de résumer une voie possible qui est efficace pur beaucoup.

   Fermer les yeux pour descendre en soi-même et être attentif à ce qui nous anime en nous coupant des distractions que ce que notre regard peut capter de l’environnement.

   Prendre conscience de sa respiration, c’est une façon de descendre encore davantage en soi et d’écouter ce qui se passe en nous : Quelles sont les émotions qui nous animent ? (Joie, colère, tristesse, peur) Que me dit mon corps ? (chaud, froid, raideur, détente, douleur, bien-être,…quelle partie me parle : les épaules ? la nuque ? le ventre ?…chaque partie a une signification pour nous)

   Enfin, concentrez vous cela signifie surtout d’arrêter la machine à penser, ou de laisser passer les pensées qui nous traversent l’esprit, et verbaliser intérieurement les émotions et le désir que nous sentons en nous.

 

« Lorsque j’écris un courrier difficile ou pour lequel il y a un enjeu important, et que je sens en moi des émotions fortes et contradictoires, je « ferme les yeux, je prends conscience de ma respiration et je me concentre sur moi ». C’est ainsi que j’installe en moi l’émotion et l’intention que je souhaite vraiment pour moi et dans ma relation à l’autre. Je n’écris qu’après être sûr que cette intention est installée en moi. »

 

2 - La méthode constructive :

Aligner mes intentions, c’est aligner mon être sur Vision/Mission/Action. C’est donc formaliser ce que sont pour moi ces trois aspects de mon être :

   Vision : Quelle est ma vision du monde idéal ? Si j’avais une baguette magique à quoi ressemblerait le monde ?

   Mission : Quelle est ma mission personnelle dans ce monde qui me permettra de contribuer à l’avénement de ce monde idéal ?

   Action : Dans quel environnement et quel type d’action suis -je prêt à travailler ?

 

Ensuite, il s’agit de vérifier si ce VMA est ancré en nous et si nous l’ avons pleinement intégrée.

 

« Avant de parler à mon fils, je vérifie que je souhaite vivre dans un monde où on peut se faire confiance et que ma mission est que mon enfant grandisse dans cet atmosphère dans laquelle il sent que je lui fait confiance et qu’il peut faire confiance aux personnes autour de lui. Je sens alors se conforter mon intention de lui faire confiance»

 

 

 

 



Retour