Le lego des egos : une construction à déconstruire prudemment

Dans de nombreuses situations nous sommes empêchés de prendre des décisions rationnelles à cause de notre ego. Tel contrat que l’on pourrait signer avec un client et qui serait important pour l’entreprise,  nous refusons de le signer car il nous mettrait dans une position de faiblesse vis à vis de tel ou tel salarié de l’entreprise. Le drame réside souvent dans le fait que l’on n’est souvent pas conscient de cet antagonisme entre nos actes dictés par nos réactions émotionnelles et les décisions que nous savons rationnellement devoir prendre. Notre esprit est fort pour faire du « reverse engineering » et construire, a posteriori, une logique à une action dictée par l’émotion. On parle de drame car cela peut être mortel pour la personne voire pour l’organisation dirigée par un leader non conscient de cette partie de lui-même.

Le coach aide à déconstruire ce lego, dans le respect des « parties » en présence, et permet à la personne, particulièrement au leader, d’être pleinement conscient des ressorts de ses décisions. A défaut de sentir respecté, l’ego, à la première occasion se révoltera et prendra le pouvoir plus fortement encore. Le rôle du coach est donc d’amener sur le chemin d’une conscience plus claire des enjeux en jeu.



Retour