Bien-être, cohésion sociale et efficacité

Le lien entre le bien-être des membres d’une équipe, la cohésion du groupe et son efficacité est avéré dans plusieurs modèles d’analyse de la souffrance au travail. La cohésion sociale permet en effet à chacun de se sentir soutenu dans son travail. C’est évidemment particulièrement important en période de « stress » (forte charge, difficultés,…).

Se sentir reconnu par la communauté à laquelle on appartient, est un élément  déterminant dans l’efficience de la contribution de chacun à son fonctionnement. A contrario, les exemples sont nombreux de personnes qui ayant été en difficulté à un moment, sont marginalisées. Dans ce cas, nous observons que, le plus souvent, elles font tout pour être à nouveau reconnues. Mais elles vont le faire à la manière des personnes qui, souffrant d’être ignorée en réunion (on ne leur a pas donné la parole, l’animateur ne les a pas regardé,..) vont se faire appeler sur leur portable, s’absenter en cours de réunion, interrompre bruyamment un participant,… Ces personnes deviennent alors des éléments extrêmement perturbateurs voire dangereux pour l’organisation.

D’où l’importance d’un point de vue à la fois éthique et d’efficacité, d’une part d’adopter une position claire vis à vis de ces personnes, d’autre part, de veiller à leur intégration dans une équipe ressoudée marquant leur réintégration dans l’équipe.

Le coach peux jouer un rôle important dans la reconstruction d’une équipe pour l’aider à retrouver de la cohésion et se redéfinir des règles de fonctionnement prenant en compte l’ensemble de ses membres.



Retour