Les voeux : un cadeau du coeur

Le mois de Janvier est le mois des voeux, ceux que l’on forme pour soi-même, les fameuses résolutions, ceux que l’on adresse à ses proches et relations.

Ces derniers peuvent être un exercice intéressant dempathie et dintelligence émotionnelle.

Pour cela, il faut résister à la tentation de « lindustrialisation » : les noms des relations mis bout à bout pour former une longue liste de personnes qui vont toutes recevoir les mêmes « voeux », ou le copié-collé si pratique avec ce quil faut concernant la santé, le bonheur et le succès, dans la bonne quantité et avec une formulation classique ou plus créative selon les années.

Former des voeux pour une autre personne nécessite de se connecter à elle, de sunir en pensée à ce quelle est, avec ce quon en connait, même si cest peu de choses.  Se rendre présent à elle le temps dexprimer ses voeux, voilà lexercice proposé. Comme on le fait au moment dacheter un cadeau pour une personne. Ce temps de mise en présence est dautant plus important quon la connait peu. Cest moins une question de durée que de concentration et dunification de son désir pour rejoindre lautre dans ce quil est.

Pour y parvenir, il peut être utile de :

1.   Respirer profondément en prenant conscience des battements de son coeur,

2.   Se représenter la personne pour orienter toutes ses pensées vers elle,

3.   Etre attentif à ce qui monte en soi à ce moment là,

4.   Formuler un ou des voeux, en restant connecté à lautre,

5.   Vérifier la façon dont ce voeu va être entendu, idéalement en le prononçant à voix haute.

Il est souvent nécessaire d’ajuster ce voeu en fonction de cette 5éme étape, pour trouver l’intention ou le mot juste. C’est alors que les voeux sont un cadeau du coeur, qui sera reçu comme tel et resserra la relation.

 



Retour