La reconnaissance, nouvelle naissance

Pratique managériale connue, reconnue et théorisée en Amérique du Nord, reconnaitre les qualités dune personne, ses réussites, même partielles, et partager avec elle ce que nous avons apprécié et ce que cela a produit en nous, constituent un acte fondateur dans la relation, particulièrement mais pas seulement, lorsquelle est hiérarchique.

En français, on parlerait de « faire un compliment ». Cette expression est tellement connotée, que sa pratique en est devenu difficile. Vite suspect de complaisance voire dhypocrisie, le « complimenteur » sonne au mieux comme un bonimenteur, au pire comme un hypocrite.  

Pourtant, face à la fragilité identitaire des personnes, la « reconnaissance » (aknowledgement ») offre à chaque fois loccasion dune nouvelle naissance, en permettant à lautre de prendre conscience de qui il/elle est, ce qui la caractérise et souvent ce qui en fait la singularité.

 



Retour