Quand gestion de carrière rime avec ne plus ni gérer, ni faire carrière.  

Nous avons abordé précédemment la gestion de carrière au sens traditionnel du terme. Nous l’avions résumé dans les termes suivants  « avoir le pied le marin ». De façon cynique, nous pourrions également la résumer dans « l’art de rester à bord du bateau le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions ».

 

Cette fois, nous voulons partager avec vous ce que vivent de plus en plus de personnes qui, à un certain point de leur évolution professionnelle et personnelle, réalisent qu’il leur faut changer de paradigme, construire leur vie différemment.

 

Ce besoin de réorienter son travail et sa vie peut trouver sa source dans des besoins très différents comme :

   réunifier sa vie personnelle et professionnelle,

   réaliser « sa mission sur terre »,

   se reconnecter à des valeurs mises à mal dans sa carrière,

   redéfinir des priorités de vie,

   mettre en oeuvre des qualités ou des compétences laissées en jachère,…

 

La réalité et l’expression de ces besoins de changement peuvent être très variées. La conséquence pratique de ces nouveaux besoins est qu’elle implique de modifier fondamentalement son approche du travail, particulièrement quant au domaine dans lequel il s’exerce (Trader versus agriculteur,…), et à ses modalités pratiques (salariés versus auto entrepreneur,….).

 

L’accompagnement peut permettre :

   Une prise de conscience de l’émergence de ces besoins « nouveaux »,

   Une définition des implications de la réalisation de ces aspirations avec l’élaboration d’un plan d’action,

   Une clarification des conditions de mise en œuvre de celui-ci.

   Surtout, il peut aider à faire le deuil de la « gestion de sa carrière » et de la « sécurité » que celle-ci apportait à tout point de vue : rationalité de la démarche (construction à partir d’un ensemble de compétences prouvées au regard des métiers exercés), optimisation instantanée des ressources matérielles (salaires, valorisation de l’expérience,…), reconnaissance sociale, identité personnelle établie,…

   Enfin, accompagner la construction d’une nouvelle identité de la personne.

 

 

 

 

 

 

 

 



Retour