Enchanter mon présent.

Il n’est pas rare qu’interrogeant une personne sur son « futur moi », c’est-à- dire la personne qu’elle souhaiterait devenir, on découvre que la description qu’elle en fait n’est pas très éloignée de ce qu’elle est déjà aujourd’hui?

 

« Je voudrais être à le fois sage et joyeuse et que les gens trouvent en moi ces deux dimensions. » Manifestement, ce que vous observez de cette personne vous donne à penser que celles-ci sont déjà très présentes.

 

Comment expliquer ce phénomène ? Selon notre théorie de la communication de l’intention, si ce futur moi correspond à un désir « authentique », au sens où il habite profondément la personne, tout son comportement sera l’expression de cette intention profonde, mais pas toujours consciente.

 

Il est donc « normal » qu’en faisant un travail conscient pour décrire une personne qui serait en devenir, nous décrivions quelqu’un qui est déjà en action.

 

Quel est l’intérêt de cette prise de conscience ? Savoir qui l’on est, où on en est, mais surtout vérifier que le présent mérite d’être vécu sans attendre des lendemains qui chantent !

 



Retour