Burn out et management
Confronté au burn out de son collaborateur, le manager a souvent du mal à s’expliquer cet état et à en prendre conscience. Il oscille alors entre culpabilité de ne pas avoir capté les signaux d’alerte et fuite en niant toute responsabilité. Evidemment la vérité est entre les deux. Sa responsabilité est, d’une part, de s’assurer que l’organisation et les processus permettent à chacun au sein de son équipe de travailler efficacement ou tout au moins, de fixer un cadre précisant les règles de fonctionnement et les limites de responsabilité. D’autre part, il lui appartient de développer son « intelligence émotionnelle" pour capter les signaux émis par son collaborateur : sensation de tension permanente, de "trop plein», perte de concentration récurrente, sentiment de fatigue permanente, stress et angoisses répétées, troubles du sommeil, douleurs, troubles psychosomatiques… Enfin, non seulement pour des raisons légales mais aussi pour des raisons éthiques, il est important qu’il s’informe et se forme sur le « burn out », ses origines, ses conséquences et ses solutions, au delà de problématiques connexes de harcèlement.

Retour